Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 09:35

http://somanyfish.free.fr/blog/pike/stories.jpg

 

Voilà maintenant plusieurs semaines que les brochets ont fini de se reproduire et la faim fait gargouiller leurs estomacs à plein régime.

 

A vrai dire, je ne suis pas un grand adepte des reports sur des poissons capturés en plan d'eau... les prises sont là certes mais le dépaysement et l'aventure ne sont plus de la partie. Disons que cette pêche m'aide à patienter et prendre mon mal en patience, en attendant que notre stupide législation me confère enfin le droit d'aller rechercher des poissons qui sont pourtant déjà disposés à répondre à mes sollicitations.

 

Nous sommes samedi midi, nous avons décidé avec Bastien de prendre le temps de nous reposer en vue des longues heures de pêche qui nous attendent. Nous irons donc 30 minutes sur un plan d'eau d'une AAPPMA à la gestion catastrophique, tester l'humeur des pikes pour ma part et tendre ses tresses frâichement spoolées pour Bastien avant de nous lancer dans la recherche des black bass l'après midi.

 

Le fenêtre est courte mais les facteurs semblent réunis pour faire bouger du poisson, la pression de pêche est presque quotidienne et les poissons habitués à voir passer du leurre. Les techniques des "locaux" me font toujours autant monter les yeux au ciel, prendre une douille à leur côté sans échanger un autre mot qu'un "bonjour" furtif est devenu une habitude.

 

Je fais vite bouger une belle femelle sur un spot encombré, la laisse contempler mon leurre poser sur le fond pour mieux me saluer avec sa large caudale ensuite. Ici, particulièrement, les posés doivent être précis et l'approche très discrète. Ma conviction du jour est vite récompensée par un poisson sympathique.

 

 

 

http://somanyfish.free.fr/blog/pike/photo000.jpg

 

 

Calme d'un premier abord, cette femelle deviendra par la suite une véritable furie quelques secondes après sa mise au sec. La main sanguinolante, je relâche ce poisson en le réprimendant de son comportement sous les rires de Bastien. Celà fait partie de la pêche au brochet, fish grip et gant en kevlar on été proscris depuis bien longtemps dans mon cercle d'amis. D'ailleurs si vous voulez ne pas vous blesser comme ne pas blesser le poisson, un simple gant de golf est pour moi le compromis parfait, encore faut-il penser à en avoir toujours un sur soi...

 

Quelques jours plus tard, je retourne seul sur les lieux du délit, le nylon des deux vifeurs déjà installé a autant de mémoire que ma main qui se rappelle au bon souvenir de se retrouver coincée contre un arc branchial d'un esox lucius...

 

Une fois de plus les conditions sont plutot intéressantes pour la recherche du brochet, je parviens d'ailleurs à en décrocher un de taille correcte sur un streamer, mais j'affirme d'un faux air dépité à mes deux confrères, qu'une fois de plus la douille fut totale...

 

L'esprit trituré par les raisons de ce petit échec, je décide de passer la soirée dans mon garage pour corriger le tir... après tout même quand il s'agit de l'utilisation d'une leurre, on est jamais aussi bien servi que par soi-même.

 

En ce mercredi, les conditions semblent une nouvelle fois adéquates et je retente le coup. Cette fois-ci, aucun autre regard humain pour distiller mes pitching et choix de leurre... seul le doux bruit de mon 101DC ponctu le champ des oiseaux batiffolant.

 

En l'espace de quelques semaines, les observations ont porté leur fruit et je sais à peu près où se situent les poissons en ce moment, même sur un plan d'eau de quelques hectares, leur comportement et leurs postes de repos ont changé totalement en l'espace d'une seule année.

 

Ce n'est que mon 4ème ou 5ème lancer et déjà mon streamer home-made fait mouche ! Le poisson se défend héroïquement mais mon montage tient bon et le va et vient du poisson dans les branches n'a que pour seul effet de le fatiguer davantage.

 

C'est encore une fois une autre femelle de belle taille très énergique avec laquelle je dois prendre de multiples précautions pour ne pas me blesser et la blesser.

 

 

http://somanyfish.free.fr/blog/pike/num2.jpg

 

Quelques secondes pour imortaliser un moment, qui une nouvelle fois n'appartient qu'à moi... puis je décroche ce poisson dans l'eau où il repartira aussi vite qu'il est venu.

 

http://somanyfish.free.fr/blog/pike/pike2.jpg

 

En l'espace de 5 jours, nous avons du prendre une vingtaine de brochets avec Bastien, de quoi rendre notre mois d'Avril encore plus long que les précédents finalement...

 

Pour l'ouverture et ses grands espaces naturels s'offrant à nous, il faudra remettre à nouveau tout en question et reprendre une bonne dose d'humilité, mais qu'on a hâte !

Partager cet article

Repost 0
Published by So Many Fish - dans Report
commenter cet article

commentaires

seb 06/04/2012 11:28


superbe reportage...la mouche reste une technique "à part" mais vraiement attirante:)


le plus gros danger vient surtout des hameçons quand on pêche aux leurres j'ai une blessure au pouce qui n'est pas encore finie de soigner depuis janvier dernier...

Joss' 06/04/2012 11:45



tout à fait


le brochet est également un poisson à part... bas de ligne spécifique, pince pour le décrocher spécifique, prise du poisson spécifique, protection du mucus... bref ce poisson est un vrai casse
tête quand il n'est pas pris en bateau depuis une épuisette... Si on ne veut vraiment pas le blesser et se blesser, il faut s'en donner les moyens c'est clair



Bosco 05/04/2012 18:14


ça reste tout de même de très beaux poissons! Bravo!

Bosco 05/04/2012 13:35


Super report!! ça fait grave envie!! combien en cm tes fishs? (font bien big sur la photo!!)

So Many Fish 05/04/2012 14:02



Désolé je ne les ai pas mesurés, mais l'unité métrique n'était pas au rendez-vous



Eddy 05/04/2012 12:23


Magnifiques pikes , bravo à vous , pour le gant rien de tel qu'un Lindy d'après les retours , celui de golfeur je ne connaissais pas mais est-ce qu'il permet de se saisir du poisson sans risque ?
ensuite je vois qu'il n'y a pas que mon aappma qui a une gestion catastrophique (ici c'est anti-carnassiers et surtout déplacement illégaux de poissons de la part des membres de la section
concours locale vous voyez le genre..)


en tous cas bravo pour votre superbe blog et la qualité de vos articles ,


bonne continuation

So Many Fish 05/04/2012 12:53



Merci Eddy


Pour le gant Lindy, je ne te rejoins qu'en partie, je n'apprécie guère ceux qui saisissent les brochets par les mâchoires avec, comme on le fait pour les perches et les bass, au final il ne font
que provoquer un traumatisme de la machoire et cassent des dents dans les aspérités du Kevlar... bref encore un instrument dangereux si il est mal utilisé...

Le gant de golf est généralement en velourd, il n'agresse pas le mucus ni les dents des arcs branchiaux et protège juste assez pour éviter les coupes.


Saisir un brochet est une chose qui s'apprend. Quelques irlandais qui viennent ici sur ce blog en font plus d'une centaine à l'année mains nues et ne se blessent pratiquement jamais !


Encore un débat que les membres de mon aappma n'auront jamais, pour eux le gourdin est la solution à tous nos problèmes...